Heidegger : un nazi non antisémite ou un antisémite non nazi ? Faudrait savoir !

.

Bravo Martin tu fais tourner les têtes toi le grand maître de l’anti-aristotélicisme ! Pour Marc Froment-Meurice, par exemple, tu es un nazi et même un nazi radical. Tu es même un nazi parfait puisque que tu ne serais pas du tout antisémite ! Un nazi radical non antisémite ! Le frisson plus la bonne conscience! Le rêve quoi!

.

Pour Gérard Bensoussan, pour le moins dans l’explicite de certaines déclarations publiques, tu serais antisémite, mais d’un antisémitisme qui ne serait guère original relativement à cette pathologique tradition qu’est l’antisémitisme. Est-ce à ce titre qu’on n’entend pas l’auteur dire clairement que Heidegger est un auteur nazi ? Gérard Bensoussan veut que là aussi Heidegger soit un penseur, se démarquant ici quelque peu d’Hannah Arendt. On peut plus facilement, en effet, dire d’un antisémite que d’un nazi qu’il est un penseur ! Céline antisémite mais grand écrivain. Wagner antisémite mais génial compositeur. Heidegger antisémite mais grand penseur. Cette dernière proposition passe mieux que « Heidegger nazi mais grand penseur ». Au fond, ici, il y a un « antisémitisme » de Gérard Bensoussan qui consiste à utiliser « antisémitisme » comme un euphémisme par rapport à « nazi » ou à « hitlérien ». (Je nuance… G Bensoussan dit bien que Heidegger est nazi. Mais il pense surtout à l’homme et moins à l’oeuvre. De toutes façons ce n’est pas du tout clair. Un homme qui est un « nazi ordinaire » et qui pense antisémite peut-il ne pas être un auteur nazi?)

.
Je concède sans grand mérite que Heidegger pense, et même qu’il pense en antisémite. Mais il se distingue de ces confrères, innombrables, en antisémitisme par le fait qu’il a fait sien le programme nazi et hitlérien. Nazi, Heidegger pense. Mais je serais d’accord avec Heidegger lui-même pour dire que cette pensée ne constitue pas une philosophie. C’est une pensée génocidaire. Les juifs, avec Heidegger, deviennent le bouc-émissaire des tares de la modernité.

.
Tant qu’on n’acceptera pas l’idée que Heidegger et Hitler forment un couple intime on se fera conduire par des chemins qui ne veulent nous mener qu’au nazisme.

bandicam 2015-02-28 10-45-57-741.
Etre et Temps est lui-même, comme titre, un « antisémitisme ». Il annonce la constitution du peuple comme « peuple de l’Etre », radicalement opposé, et jusqu’à la guerre totale, au « peuple de la Loi », au peuple « métaphysique ».

.
Heidegger pense en nazi. Il a créé fondamentalement une idéologie théorico-pratique d’expression philosophique paradoxale.

.
Contre l’ingénuité d’Hannah Arendt je soutiens que Heidegger a constitué une pensée criminelle. Faisant étroitement et organiquement partie d’une « Kamaraderie » regroupant Goebbles, Hitler, Fischer, Mengelé etc. il a cherché, par son idéologie théorico-pratique, à jeter les bases de l’Université d’un Etat génocidaire voulu comme exemplaire et « leader dans sa spécialité ».

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s