D’un petit aveuglement de Jean-François Courtine à propos de Heidegger

.

Sur la 4eme de couverture de Archéo-logique/ Husserl, Heidegger, Patoçka, de Jean-François Courtine, on peut lire ceci : « Comment dire ce qui se donne, dans son caractère le plus original, sans le déformer ni l’écraser sous les schèmes ou les catégories hérités d’une longue tradition aristotélicienne ? » Et l’auteur de faire la part belle à Heidegger, véritable héros de ces trois mousquetaires.

.
Pourquoi pas. Mais, une fois de plus, on ne comprend rien à Heidegger si on oublie que cet auteur est un farouche nazi et un admirateur, dans le secret au début, d’Adolf Hitler.
Au point de départ d’Etre et Temps il y a l’intention d’en finir avec la métaphysique grâce à une ontologisation de la phénoménologie.
.
Or voici ce qu’est la métaphysique pour Heidegger : l’égalité des êtres humains, des peuples, l’interdit de meurtre… Ce qui est donné, et qui résiste à la métaphysique, c’est l’inégalité intrinsèque des êtres ainsi que la nécessité d’avoir à tuer. « Métaphysique » est la métaphore qui sert à Heidegger à désigner les efforts entrepris pour penser et faire advenir une civilisation humaine universelle.

.
Dès le début d’Etre et Temps il s’en prend à Aristote. Non sans faire quelque esquive il met de côté l’idée d’être comme étant l’idée la plus générale. C’est métaphysique ! Rendez-vous compte cela voudrait dire que non seulement les Allemands sont, mais aussi les Juifs, les Tziganes, les Cafres ! C’est inadmissible ! Où va-t-on ? En parlant l’unique langue vivante de l’être, l’allemand, les Allemands sont seuls à être vraiment. L’être des « autres » n’est que mirage, illusion, tromperie. « Les juifs sont des animaux d’apparence humaine », dira la SS non aristotélicienne et particulièrement « des-tructive ».

.
Celui qui promettra en 1934 le « völligen Vernichtung », ou anéantissement total, à l’ennemi intérieur ; celui qui eut pour ami fidèle Eugen Fischer, ordonnateur du génocide des Héréros de Namibie ; celui qui a légué à la postérité, et pour la prospérité d’une barbarie érigée en grandeur, des dits antisémites bien frappés ; celui-là ne pouvait admettre la métaphysique d’une forme d’égalité d’être des êtres. L’éviction d’Aristote servit à la justification de la caractérisation des juifs comme « sans sol » et « sans monde », ainsi inférieurs aux animaux qui, eux, sont seulement « pauvres en monde ».

.
La déconstruction d’Aristote en soi ne veut rien dire. Au nom de quelle problématique, qui peut être tout d’abord inapparente, a-t-elle été entreprise par Heidegger ? On vient de le voir. Peuples du Néant, les Juifs et les Tziganes ont eu très tôt leur ticket d’entrée dans l’industrie du meurtre à titre de « morceaux ».

.

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s