Heidegger : quand le nazisme se cachait à Zürich

.

Nous dirons prochainement en quoi la publication récente des séminaires de Zürich d’Heidegger constitue une aberration autant philosophique que scientifique.

Ces séminaires, ainsi que le calamiteux avant-propos de Médard Boss, confirment la constance du nazisme heideggérien.

Une preuve?

Lisons ceci page 267 : « Dépassement via le Dasein, en tant, chaque fois, qu’étant historial, dans la mesure où fait partie du Da-sein une entente de l’être, et où c’est uniquement à partir de cette entente qu’il peut être « soi »-même. »

Rien à redire apparemment. La cache nazie est parfaite. Il est question de transcendance.

Mais la transcendance est dite « via le Dasein ».

Mais au Dasein appartient l’historial « dans la mesure où fait partie du Da-sein une entente de l’être… ».

Mais, précisément, cette « entente de l’être » est une métaphore pour désigner la conception völkisch du Dasein.

L' »entente de l’être » c’est le Volk hitlérien, parlant la deuxième langue de l’être après le grec, et justifié à exercer une souveraineté absolue, extermination et mise en esclavage comprises.

Les séminaires de Zürich des années 1965 c’est l’université hitlérienne continuée sous l’autorité de son recteur transcendantal Martin Heidegger.

. 

2 commentaires

  1. C’est intéressant, mais je serai curieux de savoir sur que texte précis vous vous basez pour affirmer que le terme « entente de l’être » désigne le « Dasein völkisch? »
    En tout cas je pense à Etre et Temps p. 36 qui semble dire tout autre chose:
    « « Le Dasein a ceci de propre qu’il n’a qu’à être pour que cet être qui est le sien lui soit découvert. L’entente de l’être est lui-même une détermination d’être du Dasein. Ce qui distingue ontiquement le Dasein, c’est qu’il est ontologique. »

    J'aime

  2. C’est intéressant, mais je serais curieux de savoir sur quel texte précis vous vous basez pour affirmer que le terme « entente de l’être » désigne le « Dasein völkisch? »
    En tout cas je pense à Etre et Temps p. 36 qui semble dire tout autre chose:
    « « Le Dasein a ceci de propre qu’il n’a qu’à être pour que cet être qui est le sien lui soit découvert. L’entente de l’être est lui-même une détermination d’être du Dasein. Ce qui distingue ontiquement le Dasein, c’est qu’il est ontologique. »

    ———-

    Réponse : Si l’on admet, comme je le fais, qu’il y un code heideggérien, le passage d’Etre et temps que vous citez peut être interprété comme allant dans le sens du « Dasein völkisch ». « … Il n’a qu’à être pour que cet être qui est le sien lui soit découvert ». Le sol, le sang, la terre, la race… « La voix du sang » dira Heidegger dans un cours supposé être sur la logique.

    Il est clair que si Heidegger avait été explicite cela ferait longtemps qu’il n’y aurait plus de polémique à son sujet. Et comme il code et transpose il est toujours possible de qualifier le lecteur soupçonneux de traficotage voire d’interprétation délirante. C’est aussi fait pour cela.

    Lisez la note sur Une manipulation de JM Palmier.  C’est effarant qu’un auteur comme Palmier ait pu se permettre une telle feinte d’incompréhension. Ce genre d’attitude abonde à propos de Heidegger.

    Sk

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s