Heidegger : un écrivain politique nazi

.
.
.

Encore dernièrement, par exemple sous la plume d’Elisabeth de Fontenay, et malgré quelques remarques décisives de Derrida et de Levinas, on a pu lire qu’il n’y avait aucun rapport entre l’ontologie heideggérienne et son engagement nazi.

Or c’est très précisément ce genre d’affirmation, hâtive et d’une certaine manière irréfléchie, qui donne du corps à la thèse de l’introduction du nazisme dans la philosophie par Heidegger.

Imaginons qu’elle aurait été la consistance de ce projet si l’université avait pu voir le nazisme heideggérien dans l’ontologie comme on voit le nez sur la figure des gens!

Car cela lui aurait fait alors obligation de montrer elle-même le nazisme heideggérien comme un tel nez!..

Il ne faut pas être très malin – ou, au contraire, extrêmement malicieux – pour ne pas comprendre – ou feindre de ne pas comprendre – que l’introduction du nazisme dans la philosophie a précisément besoin d’une sorte de « virginité spirituelle ».

L’apolitisme apparent de l’ontologie heideggérienne est une des conditions de l’introduction du nazisme dans la philosophie.

Heidegger est fondamentalement un auteur politique et un auteur nazi.

Seuls les aspects apolitiques « poético-ontologiques » d’un texte accepté et reconnu par l’université étaient à même de « fonder » un « Reich pour mille ans ».

Et à qui fera-t-on croire qu’une telle « couverture » n’est pas indispensable à la formation et au recrutement de l’encadrement nécessaire à tout projet de biopolitique d’extermination?

Ce n’est pas le skean hurlant qui est le plus dangereux. Mais le dispositif heideggérien quand il est entouré d’une dénégation parfaitement adaptée et ajustée, délibéremment ou non, au « négationnisme de méthode » indispensable au projet.

Il faut apprendre à lire et à décoder Heidegger comme un auteur politique nazi.

Que la recherche avance et avec d’autres moyens que ceux du phiblogZophe.

Ce sera alors à l’Université de décider s’il est encore possible de faire de Heidegger le plus grand philosophe du XX° siècle.

.
.
.

.
.
.

 

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s