Caron hagiographe de Heidegger

.
.
.

Vous ne trouverez rien, dans le petit pavé de Maxence Caron de 1700 pages sur Heidegger, qui relève un tant soit peu de l’esprit d’objection. Passé maître dans le maniement de la rhétorique heideggérienne Caron a réponse à tout. Quand il évoque une critique c’est pour, trés rapidement, répondre en faveur de Heidegger. Un des thèmes de Heidecaron étant la résistance à l’animalisation qui guetterait l’homme on se demande quel crédit peut-on prêter à un projet qui ferme ainsi la porte à tout esprit critique. Si vous ne voulez pas devenir une bête il faut vous heideggériser en remisant au placard tout esprit d’opposition. Heidegger permettrait même de résister au totalitarisme!

Le Caron, primé par l’Académie française, ne serait-il pas le livre le plus anti-philosophique de l’année 2008?

C’est une apologie mais aussi une hagiographie. Heidegger le saint de l’Etre! En général le genre hagiographique donne beaucoup de place à la biographie. Normal : la sainteté est d’abord une vie.

Avec Heidegger la sainteté est exclusivement textuelle. Il est plus facile d’éviter les textes infâmes de Heidegger que de ruser avec la vie d’un nazi acharné même si ce nazi, surdoué pour le trompe-l’oeil, a trouvé des intellectuels français pour reprendre à leur compte la fiction du « résistant spirituel ».

Notons cette façon d’être anti-cartésien : pourquoi mettre en doute la parole d’un nazi en philosophie quand il vous joue l’air du grand philosophe incompris et brimé?

.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s