Qu’appelle-t-on « pensée Heidegger »

Le

Cette note est une synthèse de recherches en cours notamment sur Heidegger auteur nazi 1 et 2/Work in progress.

La « pensée Heidegger » n’est autre, en dernier lieu, que la « magnificence du simple » expression reprise au texte de Heidegger intitulé L’Expérience de la pensée.

(La magnificence de ce qui est simple).

Le simple est plusieurs choses.

1. Son « apparence trompeuse » – mais de la part d’un nazi ce n’est pas étonnant – c’est d’être la chose libre de tout « objet savant ». Le simple c’est, par exemple, la paire de chaussures peinte par Van Gogh. Lequel magnifie ce simple par ses dessins et ses toiles.

Mais ce premier simple, séduisant et poétique, et qui nous déleste avec bonheur des attirails de l’attitude savante en cache d’autres beaucoup moins ragoûtants.

Au reste il y a une organisation sérielle du texte heideggérien. La recherche pourrait être d’étudier cette organisation sérielle, certains éléments de chaque série jouant le rôle à la fois de signal et d’occultant « métaphoro-métonymique ».

2. Un deuxième simple pourrait être par exemple le Volk. Le terme lui-même, qu’il faut comprendre de manière nazo-völkisch, est une désignation à la fois simple et simplifiante. Le Volk est la chose « peuple » libre de toute attitude savante, par exemple libre de toute analyse sociologique surtout, naturellement, si elle est marxisante.

3. Un troisième simple serait la croix gammée elle-même, ou le svastika. Qu’il est magnifique, ce simple, dans le pouvoir qu’il a eu d’induire « l’asservissement volontaire » du Volk!

4. Un quatrième simple ne serait pas autre chose que le « droit d’exterminer ». C’est la destruction de la vie politique et citoyenne par l’ingénierie du vide.

5. Par conséquent nous pourrions conclure cette courte analyse sérielle par le cinquiéme simple que constituerait, en vertu des autres, le gazage ou la chambre à gaz! Le simple, c’est le « yaka » du zyklon-B.

La « pensée Heidegger » n’est pas autre chose que la magnificence-magnification de ce simple. « Magnificence » s’entend autant comme travestissement, embellissement trompeur – comme la petite gare pimpante à l’entrée du camp – que comme marketting magnifiant les techniques nazies d’oppression et de domination.

Pour finir le texte de Heidegger lui-même est la magnificence-magnification séduisante et trompeuse de ce simple immondiciel qu’est le nazisme.

L’exclusion de la philosophie – la « production philosophique » – fait partie d’un stratagème visant à neutraliser tout ce qui pourrait questionner cette magnificence ne serait-ce qu’en la mettant en doute.

Nous l’avons déjà dit « philosophe », pour le nazi Heidegger, est un équivalent partiel de « juif ». Celui qui aurait le malheur de perturber le processus de magnification du simple aurait à gôuter rapidement aux plaisirs de celui-ci.

Il irait en camp de vacances. Pour se ressaisir, pour méditer, pour penser.

« Les jolies colonies de vacances » tralalala « Merci Adolf merci Martin ».

(De brillantes recherches non magnificatrices constitueraient des circonstances aggravantes.)

L’heideggerisme existe : c’est le Magnificat du nazisme!

———————————–

Cette note peut apparaître scandaleuse et, à certains, idiote. Nous pensons qu’elle laisse la place à la possibilité de trés beaux textes de pensée heideggérienne. Seulement, dans le dispositif Heidegger, ils participeraient, par leur distance avec l’horreur effective de certains « simples » – les camps etc. – à leur magnification et au négationnisme.

Penser avec Heidegger, si nous voulons éviter cette récupération prévue par le dispositif, ne consiste surtout pas à maquiller Heidegger en « critique » du nazisme, mais à opérer au moins une déconstruction de ce qui, dans le texte de Heidegger, participe activement du nazisme. Penser avec Heidegger est sans doute en ce sens impossible. Mais qu’il donne à penser c’est certain. Par exemple ce qu’est : introduire le nazisme dans la philosophie.

(Beaucoup de chercheurs qui s’appuient sur des concepts heideggériens finissent souvent par trouver des échappées qui témoignent qu’ils ne sont pas enrôlés par le dispositif. Autant dire qu’ils ne sont alors pas ou plus heideggériens.)

.

.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s