Petit contre-dictionnaire Heidegger : ECLAIR

v:* {behavior:url(#default#VML);}
o:* {behavior:url(#default#VML);}
w:* {behavior:url(#default#VML);}
.shape {behavior:url(#default#VML);}

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

.

L’éclair est une métaphore heideggérienne se référant à la mythologie et à l’ésotérisme nazis et plus précisément aux symboles de la SS de Heinrich Himmler.

Elle est notamment utilisée et commentée dans la conférence prononcée par Heidegger au club de Brême en 1949 et intitulée Le tournant.

Par tournant Heidegger nomme ce qui advient quand la technique moderne comme Gestell, comme mise à disposition de…, se révélant en tant que péril, il se produit un tournant en vertu duquel le passage se fait d’un hors-garde de l’être à une prise de garde de l’être. Cette prise de garde n’implique pas un surmontement, impossible, de la technique mais consiste en une métamorphose salvatrice.

C’est une manière, pour Heidegger, d’approuver la politique nazie d’extermination.

Prononcée en 1949 et à une époque où Heidegger est encore interdit d’enseignement la conférence célèbre en sous-texte les anciens tournants glorieux de la SS, en l’espèce par exemple de son efficace implication dans la destruction des juifs d’Europe, tout en appelant à la venue d’un nouveau tournant.

C’est dans ce contexte qu’il justifie l’emploi du terme Blitz, éclair. « Dans le tournant s’éclaircit soudainement, écrit Heidegger, la clairière de l’essence de l’être. Cette soudaine éclaircie est l’éclair ». (Heidegger, La Fin de la philosophie et le tournant, Questions III et IV, Tel Gallimard, Paris 1976, page 316). 

L’éclair est éclair-ant. Il est la qualité instantanée du regard dans ce qui est ; du regard dans l’être. L’éclair atteste qu’il y va désormais de la garde de l’être. Cette garde de l’être est la garde du peuple parlant la langue de l’être, qualité qui lui confère comme un droit naturel à l’esclavagisme et à l’extermination de masse.

vlcsnap-2014-05-02-12h38m22s229

 

Ce n’est pas réaliser un collage arbitraire et outrageant que d’associer cette image de SS, image zébrée de l’éclair formée par le S.

Car telle est bien ce que Heidegger a nommé « la garde de l’être ».

Au château de Welwelsburg, château du XVIIe siècle aménagé par Himmler en centre « spirituel » de formation des cadres de la SS il existe une coupole ornée d’une croix gammée  éclair-ante :

vlcsnap-2014-05-02-13h01m29s24

Notons que le Wewelsburg se trouve à environ 3 heures de voiture au sud de Brême, lieu où a été prononcée la conférence.

.
.
.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s