Heidegger : sur un « trait de génie » de F. Fédier

vlcsnap-2009-11-02-12h01m46s43_1257178525.1259235816.jpg

 

« Un « intellectuel nazi », cela n’a pas de sens », déclarait François Fédier en 1975 à l’occasion d’un documentaire sur Heidegger.

C’est un « trait de génie »… uniquement si nous savons le lire. Car il nous permet, précisément, de comprendre ce qu’est un intellectuel nazi.

.

Voici, au reste, une première définition de l’intellectuel nazi :

Un intellectuel nazi est un intellectuel capable de déclarer qu' »un « intellectuel nazi », cela n’a pas de sens ».

Par une série de points j’expose (à nouveau) quelques-uns des principes du dispositif nazi et en particulier du dispositif nazi heideggérien.

1 Dans un dispositif nazi l’intellectuel n’est surtout pas tenu de chercher et de dire la vérité.

2 Dans un dispositif nazi l’intellectuel philosophe est un intellectuel qui bafoue l’esprit philosophique notamment en trompant le lecteur quand celui-ci attend de la philosophie qu’elle le considère comme membre d’une communauté universelle d’esprits. C’est la motivation essentielle du rejet du cartésianisme par Heidegger. Cela n’a pas grand chose à voir avec une critique philosophique. Le cartésianisme est un obstacle fondamental à la constitution de tout dispositif de type nazi.

3 Dans le dispositif nazi heideggérien la « vérité de l’être » est une formule pour désigner la supposée légitimité ontologique en vertu de laquelle le Volk s’érige en maître de la vie et de la mort des populations posées en son nom comme exogènes et considérées  comme à mettre en esclavage ou à exterminer.

4 Dans le dispositif nazi global le sous-dispositif heideggérien à permis à un grand intellectuel nazi, (Heidegger), de faire croire qu’il se serait livré à une forme de « résistance spirituelle ».

5 La « résistance spirituelle » de Heidegger n’a en fait consisté qu’à s’opposer à la « philosophie national-socialiste » pour autant qu’elle préconisait des « demi-mesures » et n’était pas prête à envisager et à réaliser la solution finale.

6 Dans le dispositif nazi heideggérien La lettre sur l’humanisme est en réalité une lettre barbare destinée à fonder une défense des accusés du procès de Nüremberg.

7 Le dispositif nazi de « communication » se règle sur le commandement : tu dois tuer! C’est trés exactement l’opposé de la loi mosaïque.

Le tableau restera pour le moment réduit à quelques principes de base.

S’il y a une théorie à constituer à propos du « cas Heidegger » ce serait de préciser les protocoles de ce que j’appellerai l’analyse dispositionnelle.

L’analyse dispositionnelle rend compte pourquoi un intellectuel nazi est un intellectuel capable de dire qu’un intellectuel nazi cela n’a pas de sens.

Nous y reviendrons.

 

.
.

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s