Heidegger en 1937 : un nazi radical!

.
.

Les Ecrits politiques d’Heidegger, publiés chez Gallimard sous la direction de François Fédier, constituent une farce sinistre.

On y trouve notamment un texte intitulé La menace qui pèse sur la science, titre d’une conférence tenue par Heidegger en 1937 à Fribourg-en-Brisgau.

Sous divers prétextes l’édition de ce texte comporte une multitude de coupures, coupures signalées par le symbole (…).

Compte tenu des enjeux et de leur gravité ces coupures sont absolument inadmissibles. Le lecteur devrait pouvoir apprécier par lui-même la portée des éléments occultés quand bien même s’agirait-il parfois de mots purement et simplement illisibles.

Page 179 de ces Ecrits on trouve le passage suivant, entre deux coupures.

________________

(…)

« Vision du monde », – cela ne devient possible que là où l’on proclame la liberté de la raison et sa conséquence, ce qui s’appelle soi-même le « libéralisme ». Aussi antilibérale que puisse être une vision du monde dans son contenu doctrinal : en tant que vision du monde et dans la mesure où elle se conçoit comme telle, elle n’en reste pas moins pur libéralisme, elle n’a pas au fond d’intelligence d’elle-même et ne parvient jamais – n’étant rien d’autre qu’une réalité transitoire – à déboucher sur ce qui est véritablement métaphysique.

(…)

________________

« Il faut savoir, précise Fédier dans la note 66, que durant tout le nazisme, le mot de Weltanschauung [vision du monde] a connu une vogue sans précédent ».

Encore une fois Heidegger ne prend de distance par rapport au nazisme réel que pour déclarer que le nazisme vrai c’est lui! C’est le « véritable métaphysique », ce sur quoi ne peut déboucher aucune « vision du monde »!

Mais que dit-il au juste à ce propos dans ce fragment généreusement offert au lecteur?

Il dit que, en 1937, Hitler lui-même est encore trop libéral!

Fédier ne manque pas d’humour involontaire quand il explicite ainsi la démarche heideggérienne : « Ce qui caractérisait en effet une vision du monde comme celle de Hitler, c’était sa prétention à s’imposer comme seule et unique : Hitler croyait fanatiquement à la nécessité de constituer une race d’êtres humains « supérieurs ». Mais il est tout à fait concevable d’imaginer la coexistence paisible d’une multiplicité de « visions du monde », dans la mesure où chacune s’accomoderait de la divergence de sa voisine ».

« Gros malin!… » ce fantastique François Fédier!

S’abritant sous le rejet des traits les plus saillants de l’hitlérisme Fédier est d’accord avec Heidegger pour pointer le danger de la pluralité des « visions du monde »!

En 1937, et alors que l’extermination des Juifs d’Europe n’est encore qu’un projet des nazis les plus déterminés Heidegger a choisi : l’hitlérisme, en l’état, est encore trop libéral!

Il se confirme ici, de la manière la plus sinistre, ce que nous avions déjà entrevu à propos de l’ Introduction à la métaphysique : Heidegger est un militant résolu de la cause de la « solution finale! »

On dira encore une fois que je n’ai rien compris à l’antisubjectivisme de l’ontologie heideggérienne. Je constate surtout que, du fait d’Heidegger lui-même, cette ontologie est pensée comme « fondant » et « légitimant » la criminalité d’Etat.

.
.
.

1 commentaire

  1. Votre analyse – comme tout votre blog – est nécessaire. C’est presque un devoir de (pardonner moi le terme) « dévoiler » la vérité sur l’intention nauséabonde des textes heideggeriens.

    Ce qu’Heidegger cherchait à faire – vous le montrez bien en disant qu’il trouvait Hitler encore trop libéral -, c’est encore bien pire que le nazisme.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s