Boîte à cinémusique : L’homme que j’ai tué (Ernst Lubitsch)

.
.
.
.
Souvenir d’écran : L’homme que j’ai tué, d’Ernest Lubitsch (1932).

.
.
.
.

a-archet-lubitsch.1207763243.jpg

.
.
.
.
.

Ecoutons une version pour violon de Rêverie de Robert Schumann. (Pièce extraite de Scènes d’enfants.) Il s’agit des 3 dernières minutes du film.

A 1mn 12 s on peut entendre Elsa, la soeur de Walter Höderlin tué à la guerre, ouvrir avec une petite clé le piano de famille et se mettre à accompagner par coeur le violoniste. Cela faisait des années que les cordes du piano de famille n’avaient pas vibré.

Téléchargement rverielulu.mp3

.
.
.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s