Brève de pensée 230108

.
.
.

Je propose d’entendre par animalité la multitude des formes de vie. La liberté sauvage est alors celle du monde nu. Et le monde nu c’est le monde habité. Car seul le monde nu pourrait être habité. Aujourd’hui nous pouvons le dire : nous autres, humains, humains modernes, qui avons surpeuplé le monde, sans peut-être jamais pouvoir l’habiter.

Boyan Manchev

.
.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s