Sur l’expression  » biopolitique d’extermination »

.

J’ai utilisé l’expression de « biopolitique d’extermination » pour désigner ce à quoi Heidegger a apporté son soutien mais pas seulement. Il en a consciemment édifié « l’ontologie de justification ». Je développerai plus tard ce point.

Or il apparaît que l’expression présente un aspect contradictoire. La biopolitique c’est le pouvoir par la vie non par la mort. Par exemple les médias ne cessent de s’occuper de notre petite santé : rides, sur-poids, grippes, hypertension, stress, dépression etc. Et je parle de « biopolitique d’extermination ».

J’ai en réalité fait parler le point de vue nazi. Celui-ci a porté à son comble la biopolitique appliquée au Volk, au peuple völkisch. Pour la bonne santé du peuple, appelé à être le peuple guide des européens, il était nécessaire et justifié d’exterminer, ou de réduire en esclavage, les peuples qui étaient supposés entrâver sa mission. L’extermination est ici justifiée comme technique de gestion biopolitique du peuple völkisch.

Ce n’était ici qu’une brève mise au point.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s