Que lisait G. Cooper dans « Sérénade à trois » d’Ernst Lubitsch?

.
.
.

Le film d’Ernst Lubitsch est de 1933. Comédie hilarante, fine et profonde et, surtout, mise en scène avec un rythme et une justesse inégalables.

Il y a une brève scène où l’on peut voir Gary Cooper (Georges Curtis) lire le journal dans un compartiment de chemin de fer. La scène est si brève et nous regardons tellement Gary Cooper que nous ne pouvons pas découvrir ce qu’il est en train de lire. Et pourtant le personnage feuillette le journal visiblement dans l’intention de nous montrer de quoi il est question. Certains spectateurs ont certainement pu « lire » dans le journal. Mais il fallait une particulière attention voire une forme de vigilance pour être informé.

Regardons :

vlcsnap-596529.1208013241.jpg

Trés étrange cette réplique du journal en pleine comédie : « Je ne veux plus jouer ».

En fait, en 1933, le personnage lit la feuille qui, de l’antisémitisme de plume, virera à la collaboration la plus active avec les nazis : Je suis partout.

vlcsnap-601488.1208013441.jpg

Il y a dans ce numéro tout une pleine page sur l’Allemagne, cette Allemagne que Lubitsch avait quittée pour entreprendre et réussir une carrière de réalisateur aux Etats-Unis.

vlcsnap-595527.1208013602.jpg

Combien apparaît fragile la liberté des personnages dans le célèbre plan final du film.

vlcsnap-254393.1208014104.jpg

vlcsnap-254492.1208014140.jpg

vlcsnap-254677.1208014169.jpg

Un « serment de gentlemens » alors que la barbarie gronde à l’horizon.

.
.

.
.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s