Palladio à Nîmes – La Maison Carrée et le Temple de Diane

.
.
.
Le texte suivant est extrait des Quattro Libri dell’ architectura, ouvrage publié chez Franceschi, à Venise, en 1570.

.

CHAPITRE XXVIII (LIVRE QUATRIEME)

.

A Nîmes, ville de Provence, et lieu de naissance de l’empereur Antonin, parmi un bon nombre de grandes et belles antiquités on voit les temples suivants. Le premier est appelé la Maison carrée parce que cet édifice est d’une forme quadrangulaire, et que les habitants disent qu’autrefois c’était une basilique (espèce de bâtiment dont, au troisième livre, chapitres 19 et 20, j’ai enseigné la qualité, l’usage et la forme, suivant ce qu’en dit Vitruve). Mais comme la composition de cet édifice n’a aucun rapport avec celle des basiliques, je  crois plutôt que ce fut un temple. Son aspect et sa manière sont assez connus par ce qui a été dit ci-devant au sujet de tant d’autres temples. Le sol du temple s’élève à 10 pieds 5 pouces au-dessus de la chaussée, et pour embasement un piédestal sur la cimaise duquel se trouvent deux marches sur lesquelles les colonnes sont assises. Il se pourrait que Vitruve, dans le troisième chapitre du troisième livre, eût voulu parler de cette sorte de marches, quand il dit qu’ayant à faire un embrasement en forme de piédestal continu à l’entour d’un temple, on doit mettre sous la base des colonnes, les « scamilles » en nombre impair (ce sont peut-être ces marches, ou quelque sorte de socle), lesquels soient à plomb sur le nu du piédestal, et à niveau sous la base de la colonne, et au-dessus de la cimaise du piédestal. Ce passage a, par son obscurité, donné à penser à beaucoup de monde.

La base de ce piédestal a moins de moulures et elle est plus massive que sa cimaise, telle que j’ai déjà dit ailleurs que l’on doit faire les piédestaux. Les colonnes ont la base attique, mais parce qu’elle est augmentée de cordons ou astragales extraordinaires on peut dire qu’elle est composite, et néanmoins compatible avec les colonnes corinthiennes. Les chapiteaux sont taillés à feuilles d’olive et leur abaque est fort enrichi d’ornements. La rose qui est au milieu de chaque face du chapiteau, outre la hauteur de l’abaque, occupe encore celle de l’orlet de la campane, ce qui, je le remarque, a toujours été observé dans les chapiteaux antiques de cette espèce. L’architrave, la frise et la corniche ont un quart de la hauteur des colonnes, et tous leurs membres sont pleins d’ornements d’une très belle invention.

Les modillons sont fort différents de tous ceux que j’ai vus ailleurs, et néanmoins ce qu’ils ont d’extraordinaire est bien agréable à l’oeil; et quoique les chapiteaux aient des feuilles d’olive, ces modillons ne laissent pas d’être ornés de feuilles de chêne. Sur la gueule droite, au lieu d’un orlet il y a un ovicule entaillé, ce qui se rencontre sur peu de corniches. Le fronton est précisément comme Vitruve l’ordonne au chapitre susmentionné, car des neuf parties faisant la longueur de la corniche il s’en trouve une dans la hauteur du fronton sousla corniche. Les piédroits, ou jambages, de la porte ont de face une sixième partie de la largeur de son ouverture. Cette porte est enrichie de plusieurs beaux ornements, bien travaillés. Sur sa corniche, au droit des pilastres, il y a deux quartiers de pierre taillés en manière d’architrave, qui saillent hors de la corniche, et dans chacun d’eux il y a un trou carré, large de dix pouces et demi en tous sens, où j’imagine que l’on ajustait de longues pièces de bois, qui, arrivant jusqu’à terre, servaient à mettre une porte faite exprès pour être otée et remise afin que le peuple pût voir de l’extérieur ce qui se faisait dans le temple, sans gêner les prêtres.

Il y a six planches de ce temple.

.

Sur la première j’ai fait le plan :

Nimes018jpga

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Provence2006_736bb ..

.

.

Sur la seconde l’élévation de la façade :

.

Nimes018jpgb

.

.

..

.

.

.

.

.

.

.

.

..

.

Provence2006_670b

;

Sur la troisième l’élévation d’un des côtés :

.

Nimes019jpgc

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Provence2006_726b_1

;

Sur la quatrième une partie des principaux détails :

A. Base des colonnes.

B. C. Cimaise et base du piédestal. Et ensuite, le quart de l’élévation et du plan du chapiteau.

.

Nimes019jpgd

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Sur la cinquième j’ai dessiné l’architrave, la frise et la corniche :

Nimes020e

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Sur la sixième les ornements de la porte.

E. Quartier de pierre percé et taillé en manière d’architrave et posé sur la corniche de la porte au droit des jambages.

Nimes020f

..

.

.

.

.

.

.

..

..

.

.

.

.

.

;

Provence2006_669b_3

;

De l’autre temple de Nîmes

Les dessins suivants sont ceux de l’autre temple de Nîmes – (1) – que les habitants croient avoir été bâti autrefois pour Vesta; mais je ne trouve à cela aucune raison, vu que la forme des temples de cette déesse, associée à l’élément de la Terre, devait être ronde. De plus, ce temple était fermé d’un mur continu sur les trois côtés où il avait ses entrées, dont deux étaient sur les côtés de la nef, et la principale en façade, si bien que le jour n’y pouvait entrer d’aucun endroit, et il n’y a point de raison qui obligeait à faire obscurs les temples de Vesta. C’est pourquoi j’aime mieux croire que celui-ci avait été consacré à un des dieux infernaux.

Dans ce temple il y a des autels où devaient se trouver des statues. La façade intérieure en face de la porte se divise en trois parties; l’aire, ou le dallage, de la partie du milieu est au même niveau que le reste du temple, les deux autres ont leur sol à la hauteur des piédestaux, et l’on y monte par des escaliers qui commencent aux deux entrées que j’ai être sur les côtés du temple. Les piédestaux ont un peu plus de hauteur que le tiers de celle de leurs colonnes. Les colonnes ont leur base composée de l’attique et de l’ionique, et ont un très beau profil. Les chapiteaux sont également composites, et fort proprement taillés. L’architrave, la frise et la corniche sont toutes simples, de même que les moulures des tabernacles qui vont régnant autour de la nef. Derrière les deux colonnes qui regardent l’entrée et qui, à notre manière de parler, sont le grand autel, il y a des pilastres dont les chapiteaux eux aussi sont composites, mais différent néanmoins de ceux des colonnes, et même diffèrent entre eux, parce qu’aux pilastres voisins des colonnes les chapiteaux ont leurs ornements d’une manière, et ceux qui sont plus en arrière les ont d’une autre, et tous sont fort bien et ont tant de grâce en oeuvre, et l’invention en est si gentille que je n’en ai jamais vu de cette espèce qui me plussent davantage. Ces pilastres portent l’architrave des chapelles qui sont sur les côtés, auxquelles on accède, comme je l’ai dit, par les degrés des entrées des ailes, de sorte qu’en cet endroit ils sont plus larges que les colonnes, ce qui est à remarquer. Les colonnes entourant la nef portent des arcs en pierre de taille, et de l’un de ces arcs  à l’autre montre le cintre de la grande voûte du temple.

Tout ce bâtiment est fait de pierre dressée, et il est couvert de tuiles couchées et enclavées l’une dans l’autre, de telle sorte que l’eau de la pluie n’y peut trouver passage. J’ai pris un soin très particulier à dessiner ces deux temples, qui  m’ont semblé considérables. On voit bien qu’ils ont été faits au temps où l’usage de la bonne architecture était presque universel de par le monde.

Palladio, Les quatre livres de l’architecture. Traduction de Fréart de Chambray (1650). Editions Artaud, Paris 1980, page 416.

——–

(1) Le premier étant la Maison Carrée.

.

.

Comparaison entre l’état actuel et l’état suggéré par les relevés d’Andréa Palladio :

.

Nimes021aa_1

.

.

Provence2006_653a_1

.

.

Nimes021

.

.

Zzzpalladioa_1

.

.

Nimes021_2 Provence2006_654a_1

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s