Le mille et unième condamné à mort s’est échappé.

.

Le millième condamné à mort américain depuis 1976 vient d’être gracié. Cela pose beaucoup de questions.

1. Est-ce pour que le chiffre de mille ne soit jamais atteint? Mais alors il vaut mieux abolir totalement et définitivement la peine de mort. C’est la seule façon de ne jamais atteindre le chiffre repoussoir de mille.

2. Le mille et unième condamné n’a vraiment pas de chance car, malgré la question qui vient d’être posée, la série va bien entendu se prolonger.

3. Cela dit ce mille et unième condamné devient du même coup le millième condamné à être "nominé" pour l’exécution! Pourquoi, à son tour, ne devrait-il pas être gracié? Ce n’est évidemment pas possible puisque la peine de mort est toujours en vigueur.

4. Cette grâce apparaît hideusement comme une prime à l’abattage. Un gracié tous les mille morts! A quand le prochain? Criminel (presque) parfait choisissez bien votre heure!

5. Bravo, tout de même, pour le gracieur, un démocrate je crois : avec un humour noir mais plein d’espoir il révèle l’absurdité et la cruauté d’un système.

6. Dans le cas où la peine de mort américaine ne devait pas être abolie avant des lustres on peut toujours supprimer tous les multiples de mille. On passera ainsi de 1999 à 2001 sans faire de vague. 

Précisions.

Le 30 novembre 05, Robin Lovitt, qui aurait du être le millième condamné exécuté depuis 1976, date du rétablissement de la peine de mort dans de nombreux Etats, a été gracié.

Le 2 décembre Kenneth Lee Boyd, blanc et vétéran du Viet Nam, a été exécuté par injection. Il avait été condamné à mort en 1994 pour le meurtre de son ex-femme et de son beau-père, commis en présence de ses deux enfants. Il a déclaré avant de mourir : "Je détesterais qu’on se souvienne de moi comme cela. Je n’aime pas l’idée d’être un chiffre".

La grâce de Robin Lovitt a été accordée par Mark Warner, gouverneur de Virginie. Noir, pauvre, Robin Lovitt était englué dans une procédure conduite de manière approximative. Mark Warner a pu argumenter en faveur de la grâce en mettant en avant un grave accident de procédure. (Destruction non intentionnelle de documents.)

.

 | .

..Robin Lovitt

(La note a été rédigée le 30 novembre.)

.

.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s